Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain
Foire aux questions

Est-ce que la fréquence du REM occasionnera une augmentation du bruit dans le secteur?

Pour la phase de mise en service du projet, nous souhaitons préserver le climat sonore actuel et mettrons en place les mesures d’atténuation nécessaires pour limiter l’impact sonore lors de l’exploitation.

Le consortium NouvLR responsable de la construction du REM affine actuellement les modélisations avec la prise de relevés sonores sur l’ensemble du réseau. Maintenant que nous avons sélectionné le consortium pour la construction et le consortium pour le matériel roulant, nous avons une plus fine connaissance de la façon dont le son voyage dans l’emprise et nous savons quel type de véhicule sera utilisé. Les modélisations en cours visent justement à définir les mesures d’atténuation qui seront mises en place.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour permettre d’analyser adéquatement l’impact sonore du REM : 

  • Le REM est un système léger sur rail (SLR) et non un train conventionnel lourd, donc moins bruyant.
  • Les passages du REM seront plus fréquents, mais les rames (nombres de voitures) seront beaucoup moins longues, donc le temps de passage sera plus court.
  • Les systèmes de freinage des voitures du REM seront moins bruyants.
  • Les trains de la ligne Mascouche (plus bruyants) ne passeront plus par Mont-Royal.
  • Le REM sera composé de voitures modernes et plus silencieuses.
  • Les voitures du REM rouleront moins vite dans le secteur en raison de la nouvelle station A40.

Il est important de noter que plusieurs sources de bruit ferroviaire seront moins bruyantes avec le REM, notamment la propulsion du moteur, les ventilateurs d’aération/refroidissement, le frottement des roues/rails, le grincement des roues/rails. Par ailleurs, d’autres sources de bruit ne seront plus présentes tels que le frottement des disques de freinage, le sifflet d’entrée en gare, l’alarme de passage à niveau.

Vers la fin de 2018, la modélisation sera finalisée, nous pourrons alors identifier les meilleures solutions de concert avec les résidents. Dans cet esprit, nous lancerons cet automne un groupe de travail avec des citoyens du secteur pour discuter spécifiquement des mesures d’atténuation visant à réduire le bruit pour la période d’opération du REM.

X