Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Environnement

La démarche environnementale du REM s’appuie sur les meilleures pratiques, soit la séquence éviter, minimiser, compenser. En plus des ajustements apportés au tracé en phase de planification, nous minimisons les impacts ou prenons des mesures concrètes pour compenser l’incidence des travaux sur l'environnement.

Compenser les gaz à effets de serre

Une fois en service, le REM contribuera à la diminution de 680 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES) sur 25 ans d’exploitation. D’ici là, grâce à un partenariat volontaire avec le Jour de la Terre et le programme 375000arbres.org, 250 000 arbres seront plantés pour compenser les émissions de GES produites lors de la construction.

Découvrez le projet

Plantation de
250
 000 arbres pendant la construction du REM

Minimiser le bruit 

Pour contrôler les impacts du bruit des travaux, nos équipes feront un suivi régulier du niveau sonore. Nous mettrons en place des mesures d’atténuation dans les secteurs résidentiels et institutionnels en utilisant diverses solutions : des plages de travail contrôlées, des équipements de construction moins bruyants, des écrans acoustiques et plus. Un important programme de communication sera mis en place.

Valoriser le territoire agricole

Afin de valoriser et dynamiser le territoire agricole situé aux abords de la station terminale Rive-Sud, une fiducie foncière agricole sera créée, associée à l’implantation éventuelle d’un parc agricole métropolitain. Ces initiatives visent non seulement à protéger le territoire, mais aussi à aider à limiter l’étalement urbain. Le tout grâce à un partenariat avec l’Union des producteurs agricoles du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal.

En savoir plus

Des partenariats novateurs pour dynamiser le territoire

Limiter et compenser les impacts sur la faune et la flore

Bien que le REM soit majoritairement situé en milieu urbain, sa construction peut avoir des impacts locaux sur la faune et la flore. Afin de limiter ces impacts, des passages fauniques seront aménagés sous la voie ferroviaire pour faciliter les déplacements de la faune de part et d’autre du REM.

Limiter et compenser les impacts sur les milieux humides

Les milieux humides (étangs, marais, tourbières, etc.) ont une grande valeur environnementale. Ainsi, plusieurs mesures ont été prises pour les éviter et les protéger, telles que la modification du profil du tracé dans le Technoparc Montréal et l’interdiction d'utiliser des sels de déglaçage sur les voies ferroviaires en hiver.

Éviter les impacts sur les milieux humides dans le Technoparc Montréal

Protéger la qualité des sols et des eaux

Plusieurs mesures d’atténuation seront mises en place afin de protéger les eaux et les sols (exemple : entreposage sécuritaire des sols contaminés, protection contre l’érosion, barrières à sédiments, etc.)

Études environnementales

Retrouvez nos dernières études en lien avec l’environnement, ainsi que d’autres ressources dans le centre de documentation.

Nous joindre

Infolettre

Soyez informés des grandes étapes d’avancement du projet en vous abonnant à nos infolettres.

X