Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Foire aux questions

Étant le plus important projet de transport collectif depuis 50 ans dans la région métropolitaine, le REM suscite évidemment plusieurs questions. Voici celles qui nous sont le plus souvent posées par les citoyens. Votre question ne s'y trouve pas? Visitez votre Espace citoyens ou communiquez avec notre équipe.

Le REM en service

C'est l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qui est l’organisme responsable de déterminer la grille tarifaire pour l’ensemble des réseaux de transport dans la grande région métropolitaine. Nous travaillons actuellement étroitement avec l'ARTM pour que le REM soit intégré à cette future grille tarifaire.

Un titre de transport unique est visé. Le client achèterait ainsi son billet à l'ARTM, et ce billet pourrait fonctionner dans différents réseaux, dont le REM, le métro, les autobus, etc.

Notre intention demeure que les tarifs soient comparables à ce qui est payé actuellement pour une distance équivalente et que le titre de transport, par exemple la carte Opus, permette d’accéder à la fois au REM ainsi qu'aux autres systèmes de transport.

Les principales différences entre le REM et le service d’autobus sur la Rive-Sud sont :

  • Plus de fréquence et d’heures de service. Le REM sera en service 20 h par jour, 7 jours sur 7, avec des fréquences de passage sur la Rive-Sud aux 2,5 minutes en période de pointe et aux 5 minutes en période hors pointe.
  • Plus de fiabilité pour le retour à la maison. Grâce à sa fiabilité et son corridor dédié, le REM vous permettra de quitter le centre-ville et d’arriver à la station :
    - Panama en moins de 10 minutes
    - Du Quartier en 13 minutes
    - Terminale Rive-Sud en 15 minutes
    La congestion des autobus pour quitter le centre-ville sera remplacée par un service fiable, rapide et fréquent.
  • Deux fois plus de capacité. Le REM permettra d’augmenter significativement la capacité du réseau. Dès sa mise en service, deux fois plus de clients du transport collectif pourront traverser le pont Champlain et se rendre à Montréal.
  • Des connexions avec le métro. Le REM sera connecté aux trois lignes actuelles du métro de Montréal : à la ligne bleue via la station ÉdouardMontpetit, à la ligne verte via la station McGill et à la ligne orange via la station Bonaventure (gare Centrale). Vous aurez donc plus d’options de déplacement.
  • Plus de destinations. Avec le REM vous pourrez vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Nord et les différents secteurs de l’Ouest-de-l’Île. Le tout, en restant à bord d’un seul et même réseau.

Les principales différences entre le REM et le train actuel de la ligne Deux-Montagnes sont :

  • Plus de fréquence. Le REM sera en service 20 heures par jour, 7 jours sur 7, avec des fréquences de passage, entre Deux-Montagnes et Sunnybrooke, aux 5 minutes en période de pointe et aux 15 minutes en période hors pointe. Entre Bois-Franc et la gare Centrale, les fréquences seront aux 2,5 minutes en période de pointe et aux 5 minutes en période hors pointe.
  • Plus de capacité. Le REM aura une capacité minimale de déplacement de près de 22 000 personnes entre 6 h 30 et 9 h 30 donc, une augmentation de près de 5 000 personnes par rapport à l’offre actuelle.
  • De nouvelles connexions avec le métro. Le REM sera connecté aux trois lignes actuelles du métro de Montréal (bleue, verte et orange).
  • Plus de destinations. Avec le REM vous pourrez vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Sud et les différents secteurs de l’Ouest-de-l’Île. Le tout, en restant à bord d’un seul et même réseau.
  • Des voitures différentes. Le REM n’est pas un train de banlieue. Sa technologie se rapproche davantage de celle d’un métro. Ses voitures seront plus petites, mais beaucoup plus fréquentes, ce qui explique l’augmentation substantielle de la capacité.
  • Des stations accessibles universellement et fermées. Vous attendrez le REM à l’intérieur sur un quai séparé des rails par un système de portes palières automatiques. Les stations seront toutes accessibles universellement.

Avec l’arrivée du REM, les usagers de la ligne Mascouche devront effectuer une correspondance à une toute nouvelle station (Correspondance A40) – située juste après la Gare Ahuntsic si vous êtes en direction du centre-ville.

La nouvelle station Correspondance A40 sera entièrement pensée pour assurer un transfert fluide des usagers entre la ligne Mascouche et le REM. Les équipements de la station seront conçus afin d’optimiser la circulation (corridors larges, ascenseurs, quai partagé, etc.).

Dès que vous sortirez du train de banlieue, vous circulerez sur une plateforme couverte, puis entrerez dans une station fermée, à l'abri des intempéries. Une fois à bord du REM, le temps de parcours de la station de Correspondance A40 vers la gare Centrale se fera en 10 minutes, approximativement. Pour le temps de parcours total, les utilisateurs de la ligne Mascouche pourront se rendre au centre-ville en un temps équivalent au temps actuel.

La haute fréquence du REM (2,5 minutes en heure de pointe) permettra un embarquement rapide des usagers et minimise le temps d’attente. Finalement, en direction du centre-ville, l’arrivée du REM vous permettra de descendre à de nouvelles stations, soit Édouard-Montpetit, connectée à la ligne bleue du métro, et à McGill, connectée à la ligne verte du métro. Dans l’autre direction, il sera également possible de vous rendre directement à l’aéroport à partir de cette correspondance.

Communauté, travaux et impacts

La construction du REM débute dès 2018. La mobilisation de chantiers, la réalisation de forages et le déplacement d’utilités publiques débutent dès les premiers mois. Au printemps, une équipe d’ingénieurs et d’ouvriers se mobiliseront pour entamer les chantiersCes travaux consisteront essentiellement à excaver, préparer les futures emprises du REM et amorcer la construction d’infrastructures (voir le calendrier des travaux pour la période 2018-2019). Des avis de travaux seront publiés à l’avance afin d’informer les citoyens concernés.

Nous vous invitons à vous inscrire à notre infolettre (en bas de page) pour suivre les grandes étapes du projet.

Pour des informations plus précises et les impacts dans votre secteur, inscrivez-vous aux avis de travaux SMS (en bas de page) et consultez régulièrement votre Espace citoyens.

Des comités de bon voisinage seront bientôt mis en place. Si vous avez un intérêt et que vous désirez faire partie d’un comité dans l’un des cinq secteurs déterminés, soit Rive-Sud, Montréal (centre-ville), Montréal (centre et aéroport), Montréal (Ouest-de-l'Île), Rive-Nord, écrivez-nous. Tout au long de la période de construction, des rencontres d’information et d’autres types d’événements seront organisés afin d’éclairer les citoyens sur l’avancement des travaux.

Nous joindre

À partir du 27 avril 2018

Les travaux préparatoires (forages géotechniques, relevés d’arpentage, aménagements temporaires) nécessitent des interruption du service le vendredi soir et les fins de semaine.

Les derniers départs le vendredi soir sont les suivants :

  • Dernier départ Gare Centrale > Deux-Montagnes : 19 h 30
  • Dernier départ Gare Centrale > Mascouche : 19 h 12
  • Dernier départ Deux-Montagnes > Gare Centrale : 18 h 33
  • Dernier départ Mascouche > Gare Centrale : 17 h 17

Voir les mesures alternatives (RTM)

 

À partir du 25 juin 2018

Un segment de la ligne Deux-Montagnes circulera en voie simple dans le secteur de Ville Mont-Royal pour permettre la construction des futures stations. Une réorganisation de l’horaire sera requise pour les ligne Deux-Montagnes et Mascouche.

Nouveaux horaires sur la ligne Deux-Montagnes
Nouveaux horaires sur la ligne Mascouche

 

À partir du début 2020

Pour une période d’environ 24 mois, un segment complet de la ligne Deux-Montagnes entre la gare Du Ruisseau et la gare Centrale sera remplacé par un service d’autobus (le segment entre les gares Deux-Montagnes et Du Ruisseau est maintenu). Les mesures alternatives seront présentées à l'automne 2019.

Oui. L’arrivée du REM entraînera des modifications en ce qui a trait aux quais, à l’accès au métro, ainsi que des modifications pour répondre aux principes de l’accès universel.

En plus de l’accès actuel de la gare Centrale au métro, un nouvel accès plus rapide et direct sera aménagé à la Place Bonaventure pour les usagers afin de faciliter l’accès de la station du REM à la station Bonaventure. Cet accès sera universellement accessible et muni d’ascenseurs.

Connexions et accès aux stations

L’ensemble des stations et les aménagements autour du REM seront conçus pour répondre aux principes de l’accès universel. Toutes les stations seront d’ailleurs munies d’ascenseurs et, pour la plupart, d’escaliers mécaniques.

Vous pourrez vous rendre aux stations du REM à pied, à vélo, en transport en commun et en voiture (cliquez sur l’onglet « carte du réseau » pour plus de détails sur votre station). Notre intention première est de miser sur une solution durable : les transports actifs et collectifs. En ce sens, des services d’autobus vers les stations du REM seront offerts. Notre objectif est d’optimiser votre temps de parcours.

Les réseaux d’autobus des différentes municipalités seront repensés pour optimiser les rabattements aux stations du REM. Les arrêts de ces autobus seront situés à proximité de la station, afin d’assurer un transfert efficace et rapide de l’autobus aux voitures de métro du REM. Cette collaboration avec les sociétés de transport se poursuivra tout au long du projet pour assurer un rabattement optimal dès la mise en service du REM.

Oui. Le REM sera connecté aux trois lignes du métro de Montréal, soit à la ligne orange via la station Bonaventure (gare Centrale), à la ligne bleue via la station Édouard-Montpetit et à la ligne verte via la station McGill.

Tracé

Oui, le REM circulera sur le tablier central du nouveau pont Champlain et remplacera la voie réservée aux autobus. Pour accéder au pont, le REM sera situé au centre de l’autoroute 10 entre les deux voies de circulation. À la sortie du pont, il s’arrêtera à l’Île-des-Sœurs, puis poursuivra sa route vers le centre-ville en passant par un nouveau pont dédié au REM qui traversera le chenal de l’Île-des-Sœurs.

Le terminus d’autobus et le stationnement incitatif du site de Chevrier seront déplacés au sud de l’autoroute 30, à la station terminale Rive-Sud du REM. La vocation du secteur Chevrier et ses plans d’aménagement futur seront donc à définir, une fois ces équipements déplacés. Pour cette raison, la station Chevrier n'est pas prévue en phase un du REM.

Pour la station du secteur bassin Peel, nous devons définir sa localisation et ses aménagements avec la Ville de Montréal. Cette station est importante pour les quartiers du centre-ville de Montréal et les projets d’aménagement qui sont en développement. Comme le profil du tracé a changé et que la station sera désormais aérienne, son emplacement nécessite une consultation spécifique. Consultez la carte interactive du réseau pour voir le tracé du REM dans ce secteur.

Nous joindre

Infolettre

Soyez informés des grandes étapes d’avancement du projet en vous abonnant à nos infolettres.

X