Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Deux-Montagnes
et Mascouche

Vous trouverez dans cet espace les dernières informations sur les travaux du REM concernant les lignes Deux-Montagnes et Mascouche (mise à jour : février 2019).

Calendrier des travaux

Le REM va progressivement remplacer la ligne Deux-Montagnes en 2022 et 2023.

Dans le cadre des travaux, le train est remplacé par un système de métro léger automatisé. Les rails et l’alimentation électrique sont entièrement changés sur 30 km, 12 stations fermées sont construites et 3 correspondances sont ajoutées aux stations McGill, Édouard-Montpetit et la ligne Mascouche. Plusieurs infrastructures tels que le tunnel sous le mont Royal et les ponts ferroviaires sont également rénovés et modernisés.

⚠ En cours : début de la construction des stations McGill, Édouard-Montpetit, Canora, Mont-Royal et du centre de maintenance à Saint-Eustache. Le service est présentement interrompu le vendredi soir et les fins de semaine sur les lignes Deux-Montagnes et Mascouche.

À venir :

  • 25 mars 2019 : mise à jour des horaires sur les lignes Deux-Montagnes et Mascouche (en savoir plus)
  • 21 mai 2019 : mise en place d'un quai partagé temporaire pour les gares Canora et Mont-Royal (en savoir plus)
  • Janvier 2020 à début 2022 : fermeture du segment Gare Centrale-Du Ruisseau – la ligne Deux-Montagnes s’arrête à Bois-Franc, la ligne Mascouche s’arrête à Ahuntsic
  • Mi-2021 à fin 2023 : fermeture complète de la ligne Deux-Montagnes
  • Début 2022 : mise en service du REM à Du Ruisseau
  • Fin 2023 : mise en service du REM à Deux-Montagnes
Modèle de station sur la ligne Deux-Montagnes
-

Réseau transitoire en transport collectif

L'ARTM, Mobilité Montréal et les sociétés de transport de la région métropolitaine collaborent à la mise en place d’un réseau transitoire pendant la période des travaux. Des navettes d’autobus avec mesures préférentielles vont être mises en place et des lignes locales seront bonifiées à partir de janvier 2020 et mi-2021.

  • Ligne Deux-Montagnes : le réseau transitoire privilégie le rabattement vers la station de métro Côte-Vertu (ligne orange). Plusieurs mesures préférentielles pour les autobus seront mises en place (par exemple A640 et A13, d'autres sont toujours en cours d'évaluation) : voies réservées, feux prioritaires, horaires arrimés et haute fréquence ciblée.
  • Ligne Mascouche : le réseau transitoire privilégie le rabattement vers la station de métro Radisson (ligne verte) avec la mise en place de mesures préférentielles pour les autobus, par exemple A25 et route 138.

Ces mesures transitoires visent à contourner la branche Est de la ligne orange du métro (Montmorency–Berri-UQAM) afin d’éviter sa surcharge.

Cliquez sur votre gare pour plus de détails

Début 2020 : fermeture du tunnel Mont-Royal (interruption du service de train à Bois-Franc)

  • Bonification du service d’autobus existant vers les lignes bleue et orange du métro
  • Création de navettes d'autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. à l'étude) entre les gares et certaines stations du métro

Début 2022 : mise en service du REM

Télécharger le résumé au format PDF

Début 2020 : fermeture du tunnel Mont-Royal (interruption du service de train à Bois-Franc)

  • Bonification du service d’autobus existant
  • Création de navettes d'autobus entre les gares et la station de métro Côte-Vertu
  • Navettes d'autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. en place) de la gare Bois-Franc vers la station Côte-Vertu

Début 2022 : mise en service du REM à partir de Du Ruisseau (Bois-Franc en 2023)

Télécharger le résumé au format PDF

Début 2020 : fermeture du tunnel Mont-Royal (interruption du service de train à Bois-Franc)

  • Navettes ferroviaires maintenues vers la gare Bois-Franc, puis liaison par navettes d’autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. en place) vers la station Côte-Vertu
  • Navettes d'autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. à l’étude) directement vers la station Côte-Vertu du métro.

Mi-2021 : fermeture de la section nord de la ligne Deux-Montagnes (interruption complète)

  • Navettes d'autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. à l’étude) directement vers la station Côte-Vertu, puis à compter de 2022 vers la station Du Ruisseau du REM

Fin 2023 : mise en service du REM

Télécharger le résumé au format PDF

Début 2020 : fermeture du tunnel Mont-Royal (interruption du service de train à Bois-Franc)

  • Navettes ferroviaires maintenues vers la gare Bois-Franc, puis liaison par navettes d’autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. en place) vers la station Côte-Vertu

Mi-2021 : fermeture de la section nord de la ligne Deux-Montagnes (interruption complète)

  • Navettes d'autobus avec mesures préférentielles par bus (voie réservée, feu prioritaire, etc. à l’étude) directement vers la station Côte-Vertu, puis à compter de 2022 vers la station Du Ruisseau du REM

Fin 2023 : mise en service du REM

Télécharger le résumé au format PDF

Début 2020 : fermeture du tunnel Mont-Royal (interruption du service de train à Ahuntsic)

  • Maintien du train pour les usagers dont la destination est entre les gares Mascouche et Ahuntsic
  • Bonification du service d'autobus existant entre les gares de l’Île de Montréal et la ligne verte
  • Navettes d'autobus avec mesures préférentielles pour bus (voie réservée, feu prioritaire, etc.) entre les gares Mascouche, Terrebonne et Repentigny vers la station Radisson de la ligne verte

Début 2022 : mise en service du REM

Télécharger le résumé au format PDF

Note : les horaires, les emplacements exacts des arrêts et les numéros des bus nécessitent un travail de coordination important entre les sociétés de transport et seront communiqués à l’automne 2019.

-

Planifiez vos trajets

Application Chrono

Ligne Deux-Montagnes

Ligne Mascouche

-

FAQ

Le REM en service

Fréquence. Le REM sera en service 20 heures par jour, 7 jours sur 7. Entre la gare Centrale et Bois-Franc, un REM passera toutes les 2 min 30 en période de pointe et toutes les 5 min en période hors pointe. Entre Bois-Franc et Deux-Montagnes, les fréquences seront de 5 min en période de pointe et 15 min en période hors pointe.

Capacité. La capacité sur la ligne Deux-Montagnes sera fortement augmentée. Par exemple, pendant la période de pointe du matin entre 6 h et 9 h, le REM accueillera 42 100 personnes (contre 17 100 personnes actuellement).

Des nouvelles correspondances. Le REM sera connecté aux trois lignes actuelles du métro de Montréal : bleue (Édouard-Montpetit), verte (McGill) et orange (Bonaventure). Vous pourrez également vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Sud et dans l’Ouest-de-l’Île.

Des voitures différentes. Le REM n’est pas un train de banlieue, sa technologie se rapproche davantage d’un métro. Les voitures seront plus petites mais beaucoup plus fréquentes, ce qui explique l’augmentation substantielle de la capacité. L’espace sera conçu pour fluidifier les entrées et sorties aux correspondances (poteaux, barres, espaces plus larges). Les voitures seront chauffées, climatisées et connectées au wi-fi.​​​​​​​

Des stations équipées. Les stations du REM seront fermées, protégées du froid et des intempéries. Vous attendrez le REM sur un quai séparé des rails par un système de portes palières automatiques (il ne sera pas possible de traverser la voie ou d’échapper des objets pour plus de sécurité et de fiabilité). Les stations seront toutes accessibles aux personnes à mobilité réduite et équipées d’ascenseurs.

Avec l’arrivée du REM, les usagers de la ligne Mascouche devront effectuer une correspondance à une toute nouvelle station "Correspondance A40", située juste après la Gare Ahuntsic. Cette station sera entièrement pensée pour assurer un transfert fluide des usagers entre la ligne Mascouche et le REM :

  • Les équipements seront conçus afin d’optimiser la circulation : corridors larges, ascenseurs, quai partagé (voir le schéma préliminaire de la station)
  • Quand vous sortirez du train de banlieue, vous circulerez sur une plateforme couverte puis la station du REM sera fermée, à l'abri du froid et des intempéries
  • La haute fréquence du REM (2,5 minutes aux heures de pointe) permettra un embarquement rapide des usagers et minimisera le temps d’attente

À bord du REM, comptez 6 minutes pour vous rendre à Édouard-Montpetit (ligne bleue), 9 minutes à McGill (ligne verte), 10 minutes à Bonaventure-Gare Centrale (ligne orange) et 15 minutes à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Nous travaillons étroitement avec les équipes d’exo pour offrir un temps de voyagement le plus compétitif possible, tout en portant une attention accrue sur les temps de déplacement et l’offre de service durant cette correspondance.

Avec 30 000 déplacements quotidiens, la ligne Deux-Montagnes est la plus achalandée du réseau de trains exo. Victime de son succès, la ligne Deux-Montagnes était propice à une transformation majeure soit sa conversion en métro léger et automatisé. 

Ce changement technologique permet d’augmenter significativement la fréquence de passages, et par le fait même la capacité totale : 2,5 fois plus de personnes pourront embarquer aux heures de pointe (voir l'infographie avant/après). Le REM a été pensé pour répondre durablement à l’achalandage pendant plusieurs décennies. Le tracé inclue aussi 3 connexions directes avec le métro de Montréal. Le passage obligé par le gare Centrale ne sera donc plus nécessaire, offrant plus de flexibilité aux usagers :

Deux-Montagnes à Édouard-Montpetit : 29 min
Deux-Montagnes à McGill : 32 min
Deux-Montagnes à Gare Centrale : 33 min

Bois-Franc à Édouard-Montpetit : 12 min
Bois-Franc à McGill : 15 min
Bois-Franc à Gare Centrale : 16 min

Oui, la capacité de la ligne Deux-Montagnes sera largement augmentée.

Le nombre de places dans un métro du REM est inférieur aux trains MR-90 qui circulent actuellement sur la ligne Deux-Montagnes mais il est important de noter que la fréquence du REM sera très supérieure à la ligne actuelle. Cela signifie que plus de places seront disponibles sur une heure ou une journée.

Par exemple, voici les calculs pendant les heures de pointes du matin (de 6 h à 9 h) :

Avec le REM
Capacité maximale d'un métro : 780 personnes
Nombre de départs entre 6 h et 9 h : 54 départs (36 à Deux-Montagnes, 18 à Bois-Franc en provenance de l'aéroport)
Soit 780 x 54 = 42 120 personnes

Avec un train MR-90
Capacité maximale d'un train : 1 900 personnes
Nombre de départs entre 6 h et 9 h : 9 départs (6 à Deux-Montagnes, 2 à Roxboro-Pierrefonds, 1 à Bois-Franc)
Soit 1 900 x 9 = 17 100 passagers

Pour en savoir plus, consultez notre article : Le REM, capacité et places assises : démêlons les chiffres

Les mesures alternatives

Les perturbations de service vécus ces dernières semaines sur la ligne Deux-Montagnes ont différentes causes.

Depuis le 25 juin 2018, les travaux du REM obligent exo à exploiter les trains des lignes Deux-Montagnes et Mascouche en voie simple sur un tronçon de près de 3 km situé entre la gare Montpellier et le tunnel Mont-Royal. Une voie double permet le croisement des trains et facilite la fluidité des opérations ferroviaires.

En raison de la ciculation en voie simple, exo a donc moins de marge de manœuvre en cas d’incident prolongé. Voici un exemple de l’effet domino de la voie simple :

Intervention médicale du 13 juillet 2018

  • 15 h 35 : un client a un malaise à bord du train 939 en direction de Deux-Montagnes.
  • 15 h 37 : le train doit s’arrêter en voie simple. Un inspecteur d’exo débute les manœuvres de RCR et parvient à réanimer la personne.
  • 15 h 38 : le départ du train 941 en direction de Deux-Montagnes est retardé.
  • 15 h 55 : les services d’urgence arrivent sur les lieux.
  • 16 h 15 : les services d’urgence quittent les lieux. Le train 939 peut repartir après avoir été immobilisé 39 minutes.
  • 16 h 50 : le départ du train 945 en direction de Deux-Montagnes est retardé.
  • Les départs des trains 947, 949, 951, 953 et 957 en direction de Deux-Montagnes ont aussi accusé des retards.  Le train 946 (vers la gare Centrale) a été annulé.
  • Entre 15 h et 00 h 30, 15 trains ont quitté la gare Centrale en direction de Deux-Montagnes. Sur ces 15 départs, 8 ont cumulé du retard parce que les moments où ils pouvaient croiser un autre train en voie double ne concordaient plus. Il fallait donc revoir l’ordre de circulation des trains ce jour-là.
  • Certains trains de la ligne Mascouche ont également été touchés.

D’autre part, les voitures en circulation sur la ligne de trains Deux-Montagnes, les MR-90, ont atteint plus de la moitié de leur vie utile et sont fragilisées par leur âge avancé. Une mise à niveau mécanique et électrique des voitures MR-90 a été amorcée. Toutefois, comme l’ensemble du matériel roulant est utilisé au maximum de sa capacité, les équipes ne peuvent retirer du service qu’un nombre limité de voitures à la fois pour effectuer les travaux. De ce fait, des voitures nécessitant des réparations doivent être maintenues en service sur le réseau. Le bris d’équipement constitue une des sources de perturbation du service.

La planification a évolué et des contraintes importantes ont été identifiées malgré notre volonté de minimiser les impacts.

Au cours des derniers mois, plusieurs rencontres de travail ont été tenues entre les équipes techniques de REM, d’exo et de NouvLR (coentreprise responsable des travaux d’ingénierie et de construction) afin de bien planifier la séquence des travaux.

Ces rencontres ont permis de circonscrire les enjeux techniques liées à un chantier de construction de cette taille tout en maintenant le service de train. L’une des conclusions est qu’à un certain niveau d’avancement, la nature des interventions requiert la fermeture complète d’un segment de la voie ferroviaire afin d’assurer la sécurité des travailleurs du chantier et des usagers de la ligne Deux-Montagnes.

Le réseau transitoire est piloté par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) en étroite collaboration avec les sociétés de transport. À partir de l’été 2018, un comité d’usagers des lignes Deux-Montagnes et Mascouche a été mis en place par l’organisme Trajectoire Québec pour écouter les préoccupations des usagers et maintenir un dialogue constructif.

En parallèle, nous avons co-organisé avec l’ARTM un forum d’idées réunissant plus de 125 usagers du transport collectif, des experts en mobilité et des grands employeurs. L’objectif est d’identifier des idées complémentaires aux mesures de transport collectif pour refaire gagner du temps au quotidien. Nous souhaitons travailler avec plusieurs employeurs du centre-ville en vue de lancer des initiatives prochainement.

Carte du réseau
X