Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Centre et aéroport

Le REM continuera à desservir Ville Mont-Royal et l'arrondissement Saint-Laurent ainsi que de nouvelles destinations (Aéroport Montréal-Trudeau, Technoparc). Voici les informations pour mieux comprendre les chantiers dans votre secteur.

Travaux

Le REM va progressivement remplacer la ligne Deux-Montagnes en 2022 et 2023. 

Pour la période 2019-2020, les travaux consisteront essentiellement en la construction des nouvelles stations couvertes entre la Gare Centrale et Du Ruisseau, nécessitant la fermeture du tunnel ferroviaire du Mont-Royal et une interruption de service complète du train de banlieue entre ces stations dès janvier 2020. 

Les nouvelles stations du REM seront situées aux emplacements actuels des gares des mêmes noms. 

 

Stations Canora et Mont-Royal 

Depuis le 21 mai 2019, une nouvelle phase de travaux aux gares Canora et Mont-Royal est entamée, pour permettre la construction de la structure de béton des stations.  

Dans les prochains mois, les travaux seront réalisés sur le segment sud de la voie ferroviaire selon les étapes suivantes : 

  • Les rails et la caténaire seront retirés et la voie ferroviaire sera remblayée.

  • Des travaux de forage de pieux permettront la construction d’un mur de soutènement du talus.

  • L’excavation du talus par strates et le démantèlement des infrastructures existantes (quais et murets) libéreront l’emprise pour la construction des futures stations.

  • Des travaux de forage se poursuivront pour installer les piliers de fondation des futures stations.

Pour permettre ces travaux, les quais actuels des gares Canora et Mont-Royal ont été remplacés par un quai partagé situé entre les deux gares et accessible par le chemin Canora. Le service ferroviaire d’exo a repris sur la voie Ouest de l’emprise.

La construction des structures métalliques des stations et la reconstruction des ponts Jean-Talon et Cornwall seront amorcées lors de l’interruption complète du service ferroviaire en janvier 2020.

 

Station Correspondance A40

À compter de 2022, la ligne Mascouche sera connectée au REM par la création d’une nouvelle station intermodale à la station Correspondance A40, qui sera située au nord de l’autoroute 40, le long de l’emprise ferroviaire, entre la rue Stinson et la rue Deslauriers, à la hauteur de la rue Hodge. 

Des voies de garage* sont en construction en vue de l’interruption de service prévue en janvier 2020 sur le tronçon entre la gare Centrale et la gare Du Ruisseau afin de permettre aux trains de Mascouche de terminer leur course.  Les travaux préparatoires nécessaires en vue de l’aménagement des voies et de la construction de la station comprennent la relocalisation d’utilités publiques, la construction d’un bâtiment de service, la construction des fondations et l’installation des voies ferroviaires, ainsi que des travaux de remblayage et de pavage.

*Dans le monde du transport ferroviaire, une voie de garage est utilisée pour changer l'ordre et le sens des trains.

 

Station Montpellier

Cet été, des travaux de réfection seront également réalisés sous la structure ferroviaire du boulevard Côte-Vertu, à proximité de l’actuelle gare Montpellier, sans générer d’impact sur le service ferroviaire.

 

Station Bois-Franc

Pour les prochains mois, des travaux préparatoires permettront d’aménager le site de construction et d’entamer les travaux de fondations de la future station. De nouveaux poteaux seront forés au centre de la voie ferroviaire afin de transférer l’alimentation électrique. Par la suite, les pieux de fondations de la future station seront forés puis ancrés au roc. Une excavation de masse sous les rails actuels permettra ensuite de créer un passage souterrain qui reliera les deux côtés de la voie ferrée. D’ici la fin de cette année, la structure d’acier de la station sera progressivement érigée.

Des travaux de réfection seront également réalisés sous la structure ferroviaire de la rue Grenet, à proximité de l’actuelle gare Bois-Franc, sans générer d’impact sur le service ferroviaire.

 

Stations Technoparc et Aéroport Montréal-Trudeau 

Dans le secteur du Technoparc, le REM plongera progressivement en tunnel au nord de la rue Alexander-Fleming, afin d’éviter les milieux humides situés au sud.

Depuis quelques mois, la construction d’une tranchée permettra une transition vers le tunnel qui sera construit dans le roc afin de relier le Technoparc et l’aéroport. La séquence des travaux comprend la construction de murs de soutènement, l’excavation du sol pour atteindre le niveau requis pour le forage du tunnel et les travaux de charpente d’acier.

Le forage du tunnel de l’aéroport sera entamé cet automne, restez à l’affût de l’arrivée de notre tunnelier! 

Info-travaux

Toutes les entraves
Activités chantier
Mai 2019

Construction des stations Canora et Mont-Royal du REM

Détails
Activités chantier
Dès mi-janvier 2019

Construction d’une tranchée au Technoparc Montréal

Détails

Rencontres publiques

Les événements à venir dans le secteur centre et aéroport (séance d'information, comité de bon voisinage, groupe de travail sur le REM en exploitation) s'affichent ci-dessous – si aucun événement n'est affiché, cela signifie qu'aucune rencontre n'est planifiée à court terme.

📝 Pour accéder aux comptes-rendus des rencontres passées, consultez notre page Événements.

Comprendre les travaux aux gares Canora et Mont-Royal

Les travaux du REM représentent un défi majeur pour maintenir en service les lignes exo Deux-Montagnes et Mascouche jusqu'en janvier 2020. Nous présentons les travaux en cours et le calendrier des travaux à long terme.

FAQ

Centre et aéroport

Les travaux généreront du bruit, des vibrations et de la poussière. Le chemin Dunkirk sera fermé à la circulation près de la zone logistique du chantier, entre la rue Jean-Talon Ouest et l’avenue Kirkfield. L’avenue Kirkfield demeurera ouverte à la circulation locale afin de maintenir l’accès au commerce L’Ombrière.

Nous sommes conscients des désagréments que ces travaux peuvent occasionner au cœur d’une zone résidentielle et près d’institutions scolaires. Toutes les mesures seront mises en place afin d’atténuer au maximum l’impact sur les riverains, incluant la mise en place d’écrans acoustiques, l’utilisation de brumisateurs pour abattre la poussière au sol ou encore un suivi étroit des niveaux sonores, de la qualité de l’air ou des vibrations.

Pour la phase de mise en service du projet, nous souhaitons préserver le climat sonore actuel et mettrons en place les mesures d’atténuation nécessaires pour limiter l’impact sonore lors de l’exploitation.

Le consortium NouvLR responsable de la construction du REM affine actuellement les modélisations avec la prise de relevés sonores sur l’ensemble du réseau. Maintenant que nous avons sélectionné le consortium pour la construction et le consortium pour le matériel roulant, nous avons une plus fine connaissance de la façon dont le son voyage dans l’emprise et nous savons quel type de véhicule sera utilisé. Les modélisations en cours visent justement à définir les mesures d’atténuation qui seront mises en place.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour permettre d’analyser adéquatement l’impact sonore du REM : 

  • Le REM est un système léger sur rail (SLR) et non un train conventionnel lourd, donc moins bruyant.
  • Les passages du REM seront plus fréquents, mais les rames (nombres de voitures) seront beaucoup moins longues, donc le temps de passage sera plus court.
  • Les systèmes de freinage des voitures du REM seront moins bruyants.
  • Les trains de la ligne Mascouche (plus bruyants) ne passeront plus par Mont-Royal.
  • Le REM sera composé de voitures modernes et plus silencieuses.
  • Les voitures du REM rouleront moins vite dans le secteur en raison de la nouvelle station A40.

Il est important de noter que plusieurs sources de bruit ferroviaire seront moins bruyantes avec le REM, notamment la propulsion du moteur, les ventilateurs d’aération/refroidissement, le frottement des roues/rails, le grincement des roues/rails. Par ailleurs, d’autres sources de bruit ne seront plus présentes tels que le frottement des disques de freinage, le sifflet d’entrée en gare, l’alarme de passage à niveau.

Vers la fin de 2018, la modélisation sera finalisée, nous pourrons alors identifier les meilleures solutions de concert avec les résidents. Dans cet esprit, nous lancerons cet automne un groupe de travail avec des citoyens du secteur pour discuter spécifiquement des mesures d’atténuation visant à réduire le bruit pour la période d’opération du REM.

Possiblement, c'est encore trop tôt pour le dire. De manière générale, les réseaux d’autobus des différentes municipalités seront repensés pour optimiser les rabattements aux stations du REM. Nous travaillons déjà avec les sociétés de transport, dont la STM, pour assurer un service optimal dès la mise en service du réseau.

Le REM circulera toutes les 10 à 15 minutes sur l'antenne de l'aéroport. De la gare Centrale jusqu’à l’aéroport, vous pourrez compter un temps de parcours d'environ 18 à 20 minutes avec les navettes express du REM, qui seront disponibles aux heures de pointe de l’aéroport.

Pour plus d'informations sur le REM, consultez notre FAQ générale. Si vous avez une question spécifique sur la construction dans votre secteur, contactez-nous par courriel ou par téléphone.

Les perspectives architecturales des stations sont présentées dans notre rubrique photos et vidéos.

Les études environnementales, techniques et financières sont disponibles dans le centre de documentation.

Carte du réseau
X