Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Centre et aéroport

Le REM desservira cinq stations sur le territoire de l’arrondissement Saint-Laurent, une station à Ville de Mont-Royal et une autre dans l’arrondissement Côte-des-Neiges. Les gares existantes du secteur deviendront des stations de métro léger du REM et de nouvelles stations s’ajouteront, soit Côte-de- Liesse, Marie-Curie et YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau. Voici les informations pour mieux comprendre l’intégration des stations et les chantiers dans votre secteur.

Pour en savoir plus sur le bruit lié à l'exploitation du REM

Secteur Centre

6 Stations au sol : Canora, Ville-de-Mont-Royal, Côte-de-Liesse, Montpellier, Du Ruisseau et Bois-Franc

Il sera possible de reconnaitre les stations du REM grâce à la présence du verre et du bois. Des motifs sur le pavé et l’enveloppe extérieure des stations rappelleront aussi le mouvement. Les stations sont munies d’ascenseurs et de chemins de guidance pour assurer l’accessibilité universelle du réseau.  

Dans le secteur Centre, la couleur rouge est utilisée sur la céramique, le mobilier urbain et les plantations aux abords des stations, en référence à la brique que l’on retrouve dans les quartiers résidentiels et le secteur industriel. Dans les quartiers résidentiels, une attention particulière est portée à l’intégration paysagère par l’ajout de végétation aux abords des stations. 

Station Bois-Franc

Située dans le secteur Saint-Laurent, la station Bois-Franc se démarque par son emplacement stratégique au centre du réseau du REM. Il s’agit de la dernière station avant la séparation du REM en trois antennes (Aéroport, Sainte-Anne-de-Bellevue et Deux-Montagnes).

Travaux en cours

La construction du REM dans la Ville de Mont-Royal, ainsi que dans les arrondissements Côte-des-Neiges, Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville ont pris de la hauteur en 2020 avec l’installation du squelette d’acier des stations. L’année 2021 sera marquée par le travail d’aménagement de l’enveloppe extérieure et de l’intérieur des stations, ainsi que la construction des viaducs ferroviaires Jean-Talon, Cornwall, O’Brien et Toupin.  

Enfin, entre les futures stations Canora et Du Ruisseau, la transformation complète des voies ferroviaires chemine avec l’installation des rails, des nouvelles clôtures anti-intrusion et des murs antibruit permanents, en vue du passage du REM. 

Le REM dans le secteur de Canora et Ville-de-Mont-Royal

Info-travaux

Toutes les entraves
Activités chantier
À partir du 10 août 2020

Construction de la structure d’acier des futures stations Canora et Mont-Royal

Détails
Activités chantier
En cours

Construction de la future station Montpellier

Détails

Rencontres publiques

Pour accéder aux comptes-rendus des rencontres passées, consultez notre page Événements.

Ligne verte.png

Secteur Aéroport

Stations Marie-Curie et YUL-Aéroport Montréal-Trudeau 

Entre le Technoparc et l’Aéroport Montréal-Trudeau, le tracé du REM sera souterrain afin de protéger les milieux humides du secteur et de passer sous les pistes de l’aéroport.  

Dans le secteur Aéroport, à la pointe de l’innovation, la couleur phare des stations est le gris argenté, qui se décline sur les murs de céramique et les planchers des stations, ainsi que le mobilier et les plantations aux abords de l’édicule. 

Station Marie-Curie

Cette station sera située au cœur du parc scientifique et technologique du Technoparc dans le secteur Saint-Laurent.

Travaux en cours  

Dans le secteur du Technoparc, la construction de la structure aérienne longeant le boulevard Alfred-Nobel est en cours.  

Par ailleurs, le forage du tunnel qui permettra la connexion entre les stations Marie-Curie et YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau a débuté en octobre 2020. Le tunnel long de 3,5 km est foré à plus de 30 mètres de profondeur à l'aide d’une machine impressionnante : notre tunnelier nommé Alice, capable à la fois de creuser le roc et d’assembler le tunnel. 

FAQ

Centre et aéroport

Les travaux généreront du bruit, des vibrations et de la poussière. Le chemin Dunkirk sera fermé à la circulation près de la zone logistique du chantier, entre la rue Jean-Talon Ouest et l’avenue Kirkfield. L’avenue Kirkfield demeurera ouverte à la circulation locale afin de maintenir l’accès au commerce L’Ombrière.

Nous sommes conscients des désagréments que ces travaux peuvent occasionner au cœur d’une zone résidentielle et près d’institutions scolaires. Toutes les mesures seront mises en place afin d’atténuer au maximum l’impact sur les riverains, incluant la mise en place d’écrans acoustiques, l’utilisation de brumisateurs pour abattre la poussière au sol ou encore un suivi étroit des niveaux sonores, de la qualité de l’air ou des vibrations.

Pour la phase de mise en service du projet, nous souhaitons préserver le climat sonore actuel et mettrons en place les mesures d’atténuation nécessaires pour limiter l’impact sonore lors de l’exploitation.

Le consortium NouvLR responsable de la construction du REM affine actuellement les modélisations avec la prise de relevés sonores sur l’ensemble du réseau. Maintenant que nous avons sélectionné le consortium pour la construction et le consortium pour le matériel roulant, nous avons une plus fine connaissance de la façon dont le son voyage dans l’emprise et nous savons quel type de véhicule sera utilisé. Les modélisations en cours visent justement à définir les mesures d’atténuation qui seront mises en place.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour permettre d’analyser adéquatement l’impact sonore du REM : 

  • Le REM est un système léger sur rail (SLR) et non un train conventionnel lourd, donc moins bruyant.
  • Les passages du REM seront plus fréquents, mais les rames (nombres de voitures) seront beaucoup moins longues, donc le temps de passage sera plus court.
  • Les systèmes de freinage des voitures du REM seront moins bruyants.
  • Les trains de la ligne Mascouche (plus bruyants) ne passeront plus par Mont-Royal.
  • Le REM sera composé de voitures modernes et plus silencieuses.
  • Les voitures du REM rouleront moins vite dans le secteur en raison de la nouvelle station A40.

Il est important de noter que plusieurs sources de bruit ferroviaire seront moins bruyantes avec le REM, notamment la propulsion du moteur, les ventilateurs d’aération/refroidissement, le frottement des roues/rails, le grincement des roues/rails. Par ailleurs, d’autres sources de bruit ne seront plus présentes tels que le frottement des disques de freinage, le sifflet d’entrée en gare, l’alarme de passage à niveau.

Possiblement, c'est encore trop tôt pour le dire. De manière générale, les réseaux d’autobus des différentes municipalités seront repensés pour optimiser les rabattements aux stations du REM. Nous travaillons déjà avec les sociétés de transport, dont la STM, pour assurer un service optimal dès la mise en service du réseau.

Le REM circulera toutes les 10 à 15 minutes sur l'antenne de l'aéroport. De la gare Centrale jusqu’à l’aéroport, vous pourrez compter un temps de parcours d'environ 18 à 20 minutes avec les navettes express du REM, qui seront disponibles aux heures de pointe de l’aéroport.

Le REM circule en partie dans des corridors ferroviaires existants. Pour des raisons de sécurité, il n’y aura plus de passages à niveau : les passages à niveau actuels seront remplacés par élévation/abaissement de la voie routière ou par élévation de la voie ferroviaire (le REM circulera sur une structure surélevée au-dessus de la route).

Carte du réseau
X