Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Rive-Nord

Le REM desservira quatre stations sur la Rive-Nord à l'horizon 2023. Voici les informations pour mieux comprendre les chantiers dans votre secteur.

Travaux

Les travaux préparatoires ont commencé au printemps le long de la ligne Deux-Montagnes et nécessitent l'interruption du service le vendredi soir et les fins de semaine (à partir du 27 avril 2018). Pour la période 2018-2019, les travaux consisteront essentiellement en la construction des nouvelles stations couvertes entre la Gare Centrale et Du Ruisseau.

Des campagnes de relevés géotechniques et la relocalisation de services publics et municipaux se poursuivent tout au long du tracé afin d’obtenir des données essentielles pour la conception des ouvrages et des stations du REM sur la Rive-Nord.

À Saint-Eustache, la construction d’un garage temporaire pour les trains d’exo permettra de convertir le centre d’entretien permanent d’exo afin de le rendre compatible aux voitures du REM. En raison de leur localisation, ces travaux sont peu susceptibles de générer des impacts.

Les travaux de construction des stations à Laval et à Deux-Montagnes débuteront seulement à partir de 2022.

 

Lien utiles

Avis de travaux

Toutes les entraves
Transport collectif
À partir du 27 avril 2018, toutes les fins de semaine du vendredi soir (20 h) au dimanche

Travaux préparatoires sur la ligne Deux-Montagnes

Détails
Activités chantier
À partir du 10 décembre jusqu’au mois de mars

Travaux de démolition dans le secteur de la gare Grand-Moulin

Détails

En vidéo : les travaux sur la ligne Deux-Montagnes

Les travaux du REM représentent un défi majeur pour maintenir en service les lignes exo Deux-Montagnes et Mascouche jusqu'en janvier 2020. Nous présentons les travaux en cours et le calendrier des travaux à long terme.

FAQ

Rive-Nord

Oui, les stations de la ligne actuelle Deux-Montagnes seront toutes desservies par le REM. Les stations Édouard-Montpetit (ligne bleue) et McGill (ligne verte) sont ajoutées au tracé existant, favorisant la connexion avec le métro. Vous pourrez aussi vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Sud et les différents secteurs de l’Ouest-de-l’Île.

Non, aucun empiètement sur la réserve naturelle du boisé Roger-Lemoine n’est prévu. Les usagers pourront accéder à la station par les rues existantes.

Oui, nous allons développer les infrastructures pour permettre la construction d’une piste cyclable sur le pont du REM reliant l'île Bigras à l'île de Montréal. Ce sera ensuite le rôle des municipalités (Ville de Laval et Ville de Montréal) de construire cette piste cyclable.

De nouvelles infrastructures seront construites pour le passage du REM et nos équipes sont toujours en analyse pour valider si les ponts actuels seront démantelés ou maintenus et l'usage qui en serait alors fait.

Pour la phase de mise en service du projet, nous souhaitons préserver le climat sonore actuel et mettrons en place les mesures d’atténuation nécessaires pour limiter l’impact sonore lors de l’exploitation.

Le consortium NouvLR responsable de la construction du REM affine actuellement les modélisations avec la prise de relevés sonores sur l’ensemble du réseau. Maintenant que nous avons sélectionné le consortium pour la construction et le consortium pour le matériel roulant, nous avons une plus fine connaissance de la façon dont le son voyage dans l’emprise et nous savons quel type de véhicule sera utilisé. Les modélisations en cours visent justement à définir les mesures d’atténuation qui seront mises en place.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour permettre d’analyser adéquatement l’impact sonore du REM : 

  • Le REM est un système léger sur rail (SLR) et non un train conventionnel lourd, donc moins bruyant.
  • Les passages du REM seront plus fréquents, mais les rames (nombres de voitures) seront beaucoup moins longues, donc le temps de passage sera plus court.
  • Les systèmes de freinage des voitures du REM seront moins bruyants.
  • Les trains de la ligne Mascouche (plus bruyants) ne passeront plus par Mont-Royal.
  • Le REM sera composé de voitures modernes et plus silencieuses.
  • Les voitures du REM rouleront moins vite dans le secteur en raison de la nouvelle station A40.

Il est important de noter que plusieurs sources de bruit ferroviaire seront moins bruyantes avec le REM, notamment la propulsion du moteur, les ventilateurs d’aération/refroidissement, le frottement des roues/rails, le grincement des roues/rails. Par ailleurs, d’autres sources de bruit ne seront plus présentes tels que le frottement des disques de freinage, le sifflet d’entrée en gare, l’alarme de passage à niveau.

Vers la fin de 2018, la modélisation sera finalisée, nous pourrons alors identifier les meilleures solutions de concert avec les résidents. Dans cet esprit, nous lancerons cet automne un groupe de travail avec des citoyens du secteur pour discuter spécifiquement des mesures d’atténuation visant à réduire le bruit pour la période d’opération du REM.

Pour plus d'informations sur le REM, consultez notre FAQ générale. Si vous avez une question spécifique sur la construction dans votre secteur, contactez-nous par courriel ou par téléphone.

Ressources

Centre de documentation

Consultez les études environnementales, techniques et financières.

Carte du réseau

Nous joindre

Alertes texto

Recevez des alertes à propos des chantiers majeurs dans votre secteur.

X