Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Rive-Nord

Cet espace a été créé pour vous, afin de vous permettre d’être informés des dernières actualités, de mieux comprendre les chantiers du projet sur la Rive-Nord et d’être éventuellement prévenus des travaux en cours dans votre secteur.

Travaux

Les travaux préparatoires ont commencé au printemps le long de la ligne Deux-Montagnes et nécessitent l'interruption du service le vendredi soir et les fins de semaine (à partir du 27 avril 2018). Pour la période 2018-2019, les travaux consisteront essentiellement en la construction des nouvelles stations couvertes entre la Gare Centrale et Du Ruisseau.

Liens utiles :

Avis de travaux

Toutes les entraves
Transport collectif
À partir du 27 avril 2018, toutes les fins de semaine du vendredi soir (20 h) au dimanche

Travaux préparatoires sur la ligne Deux-Montagnes

Détails

FAQ

Questions fréquemment posées dans votre secteur

La construction du REM débute dès 2018. La mobilisation de chantiers, la réalisation de forages et le déplacement d’utilités publiques débutent dès les premiers mois. Au printemps, une équipe d’ingénieurs et d’ouvriers se mobiliseront pour entamer les chantiersCes travaux consisteront essentiellement à excaver, préparer les futures emprises du REM et amorcer la construction d’infrastructures (voir le calendrier des travaux pour la période 2018-2019). Des avis de travaux seront publiés à l’avance afin d’informer les citoyens concernés.

À partir du 27 avril 2018

Les travaux préparatoires (forages géotechniques, relevés d’arpentage, aménagements temporaires) nécessitent des interruption du service le vendredi soir et les fins de semaine.

Les derniers départs le vendredi soir sont les suivants :

  • Dernier départ Gare Centrale > Deux-Montagnes : 19 h 30
  • Dernier départ Gare Centrale > Mascouche : 19 h 12
  • Dernier départ Deux-Montagnes > Gare Centrale : 18 h 33
  • Dernier départ Mascouche > Gare Centrale : 17 h 17

Voir les mesures alternatives (RTM)

 

À partir du 25 juin 2018

Un segment de la ligne Deux-Montagnes circulera en voie simple dans le secteur de Ville Mont-Royal pour permettre la construction des futures stations. Une réorganisation de l’horaire sera requise pour les ligne Deux-Montagnes et Mascouche.

Nouveaux horaires sur la ligne Deux-Montagnes
Nouveaux horaires sur la ligne Mascouche

 

À partir du début 2020

Pour une période d’environ 24 mois, un segment complet de la ligne Deux-Montagnes entre la gare Du Ruisseau et la gare Centrale sera remplacé par un service d’autobus (le segment entre les gares Deux-Montagnes et Du Ruisseau est maintenu). Les mesures alternatives seront présentées à l'automne 2019.

Oui, la capacité de la ligne Deux-Montagnes sera largement augmentée.

Le nombre de places dans un métro du REM est inférieur aux trains MR-90 qui circulent actuellement sur la ligne Deux-Montagnes mais il est important de noter que la fréquence du REM sera très supérieure à la ligne actuelle. Cela signifie que plus de places seront disponibles sur une heure ou une journée.

 

Par exemple, voici les calculs pendant les heures de pointes du matin (de 6 h à 9 h) :

  • Avec le REM

Capacité maximale d'un métro : 780 personnes
Nombre de départs entre 6 h et 9 h : 54 départs (36 à Deux-Montagnes, 18 à Bois-Franc en provenance de l'aéroport)
Soit 780 x 54 = 42 120 personnes

  • Avec un train MR-90

Capacité maximale d'un train : 1 900 personnes
Nombre de départs entre 6 h et 9 h : 9 départs (6 à Deux-Montagnes, 2 à Roxboro-Pierrefonds, 1 à Bois-Franc)
Soit 1 900 x 9 = 17 100 passagers

 

Pour en savoir plus, consultez notre article : Le REM, capacité et places assises : démêlons les chiffres

Chaque métro du REM comporte 120 places assises.

Les places assises dans un métro est inférieur aux trains MR-90 qui circulent actuellement sur la ligne Deux-Montagnes mais il est important de noter que la fréquence du REM sera très supérieure à la ligne actuelle. Cela signifie que le nombre de les places assises ne sera pas grandement affectées aux heures de pointes.

 

Par exemple, voici les calculs pendant les heures de pointes du matin entre (de 6 h à 9 h) :

  • Avec le REM

120 places assises
36 trains à Deux-Montagnes
18 trains supplémentaires à Bois-Franc en provenance de l'aéroport
Soit 120 places x (36 trains + 18 trains) = 6 480 places assises avec le REM pendant la période de pointe le matin

  • Avec un train MR-90

900 places assises
6 trains à Deux-Montagnes
3 trains supplémentaires à Roxboro-Pierrefonds et Bois-Franc
Soit 900 places x (6 trains + 3 trains) = 8 100 places assises avec le MR90 pendant la période de pointe le matin

 

Pour en savoir plus, consultez notre article : Le REM, capacité et places assises : démêlons les chiffres

Oui, les stations de la ligne actuelle Deux-Montagnes seront toutes desservies par le REM. Les stations Édouard-Montpetit (ligne bleue) et McGill (ligne verte) sont ajoutées au tracé existant, favorisant la connexion avec le métro. Vous pourrez aussi vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Sud et les différents secteurs de l’Ouest-de-l’Île.

Fréquence. Le REM sera en service 20 heures par jour, 7 jours sur 7. Entre la gare Centrale et Bois-Franc, un REM passera toutes les 2 min 30 en période de pointe et toutes les 5 min en période hors pointe. Entre Bois-Franc et Deux-Montagnes, les fréquences seront de 5 min en période de pointe et 15 min en période hors pointe.

Capacité. La capacité sur la ligne Deux-Montagnes sera fortement augmentée. Par exemple, pendant la période de pointe du matin entre 6 h et 9 h, le REM accueillera 42 100 personnes (contre 17 100 personnes actuellement).

Des nouvelles correspondances. Le REM sera connecté aux trois lignes actuelles du métro de Montréal : bleue (Édouard-Montpetit), verte (McGill) et orange (Bonaventure). Vous pourrez également vous rendre à l’Aéroport Montréal-Trudeau, au Technoparc Montréal, sur la Rive-Sud et dans l’Ouest-de-l’Île.​​​​​​​

Des voitures différentes. Le REM n’est pas un train de banlieue, sa technologie se rapproche davantage d’un métro. Les voitures seront plus petites mais beaucoup plus fréquentes, ce qui explique l’augmentation substantielle de la capacité. L’espace sera conçu pour fluidifier les entrées et sorties aux correspondances (poteaux, barres, espaces plus larges). Elles seront climatisées et munies de rack à vélos et à bagages.​​​​​​​​​​​​​​

Des stations équipées. Les stations du REM seront fermées, protégées du froid et des intempéries. Vous attendrez le REM sur un quai séparé des rails par un système de portes palières automatiques (il ne sera pas possible de traverser la voie ou d’échapper des objets pour plus de sécurité et de fiabilité). Les stations seront toutes accessibles aux personnes à mobilité réduite et équipées d’ascenseurs.

C'est l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qui est l’organisme responsable de déterminer la grille tarifaire pour l’ensemble des réseaux de transport dans la grande région métropolitaine. Nous travaillons actuellement étroitement avec l'ARTM pour que le REM soit intégré à cette future grille tarifaire.

Un titre de transport unique est visé. Le client achèterait ainsi son billet à l'ARTM, et ce billet pourrait fonctionner dans différents réseaux, dont le REM, le métro, les autobus, etc.

Notre intention demeure que les tarifs soient comparables à ce qui est payé actuellement pour une distance équivalente et que le titre de transport, par exemple la carte Opus, permette d’accéder à la fois au REM ainsi qu'aux autres systèmes de transport.

Vous pourrez vous rendre aux stations du REM à pied, à vélo, en transport en commun et en voiture (cliquez sur l’onglet « carte du réseau » pour plus de détails sur votre station). Notre intention première est de miser sur une solution durable : les transports actifs et collectifs. En ce sens, des services d’autobus vers les stations du REM seront offerts. Notre objectif est d’optimiser votre temps de parcours.

Les réseaux d’autobus des différentes municipalités seront repensés pour optimiser les rabattements aux stations du REM. Les arrêts de ces autobus seront situés à proximité de la station, afin d’assurer un transfert efficace et rapide de l’autobus aux voitures de métro du REM. Cette collaboration avec les sociétés de transport se poursuivra tout au long du projet pour assurer un rabattement optimal dès la mise en service du REM.

Vous avez une question sur le REM et sa construction dans votre secteur? Communiquez avec nous par courriel ou par téléphone.

Communiquez avec notre équipe

Ressources

Centre de documentation

Retrouvez les documents en lien avec la Rive-Nord dans le centre de documentation.

Carte du réseau

Nous joindre

Alertes texto

Recevez des alertes lors d’événements majeurs sur le chantier.

X