Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Technique inusitée de construction d’un pont sur la Rive-Nord : la méthode de lancement par contrepoids expliquée

Avancement du projet
Publiée le

Les travaux du REM se poursuivent sur la Rive-Nord de Montréal en vue de la mise en service prévue en 2023 de ce tout nouveau métro léger. Parmi les travaux en cours, notons la construction d’un nouveau pont ferroviaire reliant Montréal et les Îles de Laval au-dessus de la rivière des Prairies.

Pour assurer l'intégrité des infrastructures sur lesquelles circulera le REM pour les 100 prochaines années, la construction d'un nouveau pont double, qui sera situé à l'est de l'infrastructure existante, était nécessaire. Après avoir entamé les fondations en 2019, les équipes de construction travaillent actuellement à l’installation des poutres caissons du pont. Gros plan sur cette méthode particulière de construction qu’est « le pont lancé » utilisée dans la construction de ce lien ferroviaire.

La technologie de pont lancé, comment ça fonctionne? 

Conventionnellement, la construction d’un pont nécessite la construction de jetées en rivières ou l’utilisation de barges pour supporter des grues, ce qui peut s’avérer difficile. C’est là qu’entre en jeu la méthode du pont lancé!   

En tout, le pont ferroviaire Rivière-des-Prairies comprend 3 travées (travée = la distance entre deux piliers du pont). Les travées sont d’une distance de 30 mètres chacune, à l’exception de la travée enjambant la rivière, qui elle, mesure 60 mètres. Grâce à la méthode de pont lancé, l’opération de mise en place des poutres du pont sur les piliers peut se dérouler rapidement tout en limitant les risques liés à des travaux dans les courants de la Rivière-des-Prairies.  

Progression de la structure du pont de Rivière-des-Prairies de Montréal vers les Îles de Laval.

Voici les étapes de la méthode de lancement par contrepoids:

  1. Les composants du pont sont assemblés à l’arrière de l’une des culées en bordure de la rivière.
  2. Des contrepoids sont installés à l’arrière de la structure assemblée afin de contrôler le moment de la bascule.
  3. Le lancement débute et la structure, supportée par des rouleaux, est poussée en direction de la rive opposée à l’aide d’un système hydraulique utilisant des câbles d’acier pour tirer les poutres caissons simultanément. 
  4. La structure est guidée avec précision tout au long du lancement.
  5. Lorsqu’il y a autant de poids à l’arrière de l’appui principal qu’à l’avant de celui-ci, les contrepoids sont retirés.
  6. La structure bascule jusqu’à ce que les deux extrémités des poutres de l’avant-bec se retrouvent exactement centrées sur leurs appuis.
  7. Les poutres subséquentes sont assemblées sur le pont à partir de la rive initiale, puis les étapes 2 à 6 sont répétées. 
     
Derrière la culée, la structure peut être assemblée en amont des lancements.


Les différents composants du pont lancé :

  1. Avant-bec en acier ou « nez de lancement » : section de poutre plus légère à inertie variable installée à l’avant de la structure afin de minimiser les efforts sur la structure en cours de lancement. 
  2. Contrepoids : poids installés à l’arrière de la structure assemblée afin de contrôler le moment de la bascule.
  3. Poutre : élément porteur horizontal.
  4. Travée : partie comprise entre deux piliers du pont.
  5. Emplacement du tablier : structure porteuse sur laquelle reposent les rails. C’est cette structure qui supporte les charges de circulation et les transmet aux appuis. 
     

Dans le cas du pont de la Rivière-des-Prairies, 5 lancements d'une distance de 12 mètres à 60 mètres ont été effectués, en moyenne 1 par semaine, afin que la structure puisse atteindre la rive opposée. 

Les équipes de construction en collaboration avec l’équipe Mobilité de NouvLR ont coordonné l’arrivée des poutres caissons, transportées depuis Québec, à l’aide de camions avec escortes, afin d’assurer le passage sécuritaire dans les rues résidentielles. 
Les équipes de construction en collaboration avec l’équipe Mobilité de NouvLR ont coordonné l’arrivée des poutres caissons, transportées depuis Québec, à l’aide de camions avec escortes, afin d’assurer le passage sécuritaire dans les rues résidentielles. 
Comme on peut le remarquer sur ces images, les poutres caissons ont été peintes d’une couleur orangée afin de s’harmoniser avec les couleurs de l’ancien pont ferroviaire.
Comme on peut le remarquer sur ces images, les poutres caissons ont été peintes d’une couleur orangée afin de s’harmoniser avec les couleurs de l’ancien pont ferroviaire.
1 / 2

Le pont repose maintenant sur ses appuis permanents suite à cette opération d’une durée de 6 semaines. La prochaine étape sera le démantèlement du nez de lancement en vue de l’installation du tablier! 

Découvrez les autres chantiers du REM

Carte du réseau

Actualités similaires

Avancement du projet

Entrave majeure - Fermeture de l'A40 Ouest pour quelques fins de semaine de septembre et octobre

15 septembre 2020
Avancement du projet

Stations Canora et Ville-de-Mont-Royal : les travaux progressent rapidement!

3 septembre 2020
X