Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain
Le REM en service
Publiée le

La période de test du REM a maintenant débuté sur la Rive-Sud. Les voitures ont commencé à rouler progressivement alors que l’hiver s’installait peu à peu. Qu’est-ce qui est mis en place pour s’assurer que le REM fonctionnera bien en hiver? On répond à cette question ici!  

 

 

Une voiture équipée pour faire face aux hivers québécois

Les voitures du REM sont basées sur la plateforme Metropolis d’Alstom, largement éprouvée avec plus de 5 500 voitures Metropolis en circulation dans le monde aujourd’hui. Pour faire face aux hivers québécois, les voitures pour le REM ont été spécialement adaptées au contexte climatique du Grand Montréal.
 

Les adaptations principales concernent les composants majeurs des 212 voitures commandées à Groupe PMM, notamment : 

  • Un double vitrage, pour une isolation thermique renforcée
  • Un pare-brise avant chauffant, afin d’éviter les accumulations de neige et de glace sur le vitrage
  • Un système de chauffage/climatisation à hautes performances
  • Des seuils de porte et des planchers chauffants
  • Des coupleurs automatiques chauffés. Ces coupleurs, aux extrémités des trains, ont pour fonction de « lier » deux trains ensemble afin de créer des rames de 4 voitures
  • Une sélection spécifique de matériaux sous caisse (bogies, sablières…)
  • Un chasse-neige installé à l’avant des rames pour faciliter le dégagement des accumulations de neige
  • Un grattoir à glace sur certains pantographes. Ce grattoir permettra de retirer les accumulations de glace sur la caténaire servant à alimenter le système en électricité
     
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin

Des tests en chambre climatique et dans des conditions réelles

 

Tests statiques des voitures en chambre climatique

De novembre à décembre 2020, des tests statiques se sont déroulés avec une voiture du REM dans l’une des meilleures chambres climatiques au monde, à Vienne, en Autriche. L’objectif : démontrer la validité de la conception des voitures en vérifiant que le confort des futurs voyageurs sera optimal et que tous types de conditions climatiques n’impacteront pas les fonctionnalités critiques.
 

Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin

Des conditions climatiques extrêmes ont été simulées dans ce laboratoire. La voiture du REM a été soumise à des conditions d’exploitation comparables à celles de Montréal : enneigements lourds, pluies verglaçantes, givre, glace, vents violents, écarts de température soudains, etc. De multiples scénarios ont été testés lors de ces tests qui ont duré environ un mois. Les résultats de ces tests sont globalement très satisfaisants : la voiture et ses fonctionnalités ont répondu aux performances attendues, entre -38°C et +38°C, et sous toutes conditions météorologiques.

Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin

Tests dynamiques du système de métro en conditions réelles

Les premières voitures du REM ont débuté une série de tests dynamiques en conditions réelles sur un segment représentatif de 3,5 km entre la station Brossard et le boulevard Milan.

Avant la mise en service du premier segment du REM en 2022, le réseau sera testé durant les 4 saisons de l’année, avec une variété de contextes climatiques réels.
 

Pour en savoir plus sur les tests, consultez notre actualité

En savoir plus
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin

Un plan d’opération pour faire face à la neige et aux intempéries

Chaque matin, au préalable de la mise en service, les équipes d’exploitation et de maintenance prépareront les voies selon les évènements météorologiques en cours ou prévus telles que les chutes de neige abondantes et les précipitations de glace, au moyen d’engins de maintenance spécialisés.

Les passages fréquents des voitures, toutes les 2,5 minutes aux heures de pointe sur le tronçon central, permettront d'éviter des accumulations de neige trop importantes sur les voies durant les heures normales d'opération (de 5h à 1h du matin). 

Les voies seront elles aussi équipées pour faire face à l’hiver. Par exemple, de puissants réchauffeurs d’aiguillage fonctionnant au gaz naturel seront installés pour dégager la neige et la glace des aiguillages. 

 

Des stations fermées et chauffées

Les stations du REM sont des bâtiments fermés et chauffés. Les voyageurs attendront le prochain passage d’un train à l’intérieur, sur un quai protégé des intempéries et des voies grâce à un système de portes palières, s’ouvrant uniquement en face des portes des trains en station. Ce système permettra, entre autres, de minimiser la déperdition de chaleur entre la station et le train. 

Ces portes ont été conçues pour les conditions hivernales et disposent de seuils chauffants ; elles ont été testées en 2018 dans une chambre climatique à Montréal pour valider leur conception dans des conditions climatiques extrêmes et un prototype a effectué plus d’un million de cycles d’ouverture et fermeture en conditions réelles à l’extérieur durant l’hiver 2019-2020. Ces tests ont confirmé leur bon fonctionnement.
 

Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Test du REM en chambre climatique © Alstom / Planimonteur – Léo Trotin
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
Tests dynamiques sur la Rive-Sud de Montréal en janvier 2021 © Alstom / C. Fleury
1 / 9
Carte du réseau

Actualités similaires

Le REM en service

Comprendre la refonte tarifaire de l'ARTM et comment le REM s'y intègre

30 septembre 2020
X