Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Reprise des chantiers du REM en temps de pandémie

Avancement du projet
Publiée le

Le 11 mai dernier, les chantiers du REM ont repris progressivement leurs activités. Redémarrer une vingtaine de chantiers à travers le Grand Montréal en intégrant de nouvelles pratiques en matière de santé et sécurité n’est pas une mince tâche. Tour d’horizon de la reprise des activités et des nouvelles mesures mises en place, au temps de la COVID-19.

 

Des nouveaux équipements et mesures en place 

Le virus crée une nouvelle réalité et NouvLR, consortium responsable de la conception et construction des infrastructures du REM, s’y adapte en mettant en place une série de mesures pour protéger les travailleuses et travailleurs. 

Suivant les directives de la santé publique et de la CNESST, les chantiers ont été adaptés et sont maintenant bien équipés afin d’éviter la propagation du coronavirus et assurer la santé et la sécurité de tous. 

 

Voici quelques exemples d’équipements et de mesures mis en place sur les chantiers du REM :

 

  • Le dépistage et l’exclusion de nos chantiers de toute personne représentant un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs.
  • L’adaptation des méthodes de travail pour s’adapter aux contraintes de la distanciation sociale.
  • Des nouvelles roulottes de chantier pour donner plus d’espace aux travailleurs.
  • Des centaines de stations de lavage des mains.
  • Des masques chirurgicaux et des visières lorsque les travaux doivent être réalisés avec une distance de moins de deux mètres.
  • Des lingettes désinfectantes et des produits nettoyants pour désinfecter les surfaces de travail et les outils.
  • L’augmentation de la fréquence de nettoyage des toilettes et des roulottes.
  • De nombreuses affiches et communications pour sensibiliser les travailleurs aux bonnes pratiques d’hygiène.
     
Des stations de gel désinfectant sont disposées dans les aires de travaux.

De nouvelles habitudes à prendre pour les travailleurs

Le protocole de dépistage et d’exclusion des chantiers est une des plus importantes mesures mises en place. Chaque personne désirant accéder à un des chantiers de NouvLR doit maintenant compléter un formulaire électronique avant l’entrée sur le chantier, et ce, à tous les jours. 

Toute personne représentant un risque (présentant des symptômes ou ayant eu des contacts avec des personnes susceptibles d’être atteintes du virus) se voit refuser l’entrée au chantier.

Autre habitude, les travailleurs doivent se laver les mains en arrivant et en quittant le chantier et sont invités à les laver fréquemment au courant de la journée. Les mesures de distanciation sociale sont de mise sur les chantiers et les méthodes de travail ont été modifiées en ce sens. Les travailleurs qui doivent réaliser des travaux à une distance de moins de deux mètres sont dans l’obligation de porter un masque ou une visière.

Les travailleurs doivent se laver les mains en arrivant et en quittant le chantier. Ils sont invités à le faire fréquemment dans la journée, que ce soit avant de manger ou lors du passage aux toilettes par exemple.
De nouvelles affiches sont déployées sur les chantiers pour rappeler les mesures à prendre aux travailleurs.

Les employés sont invités faire preuve de bienveillance envers leurs collègues, en nettoyant leurs outils et les espaces communs. Des nettoyages plus fréquents des espaces partagés sont aussi effectués par des équipes de NouvLR.

Objectif : assurer la santé et de la sécurité des centaines de personnes qui construisent le REM.  L’application des pratiques sécuritaires fait l’objet d’un suivi vigilant et le non-respect de ces mesures pourrait entraîner des mesures disciplinaires.

 

Des chantiers qui redémarrent progressivement

Avec plus d’une vingtaine de chantiers répartis sur 67 km et dans plusieurs villes et arrondissements du Grand Montréal, le défi d’intégrer ces nouvelles pratiques a été pris très au sérieux par les équipes en charge du REM. 

Afin de s’assurer que l’intégration des nouvelles mesures santé-sécurité soit optimale, la stratégie choisie par NouvLR a été de redémarrer les différents chantiers de manière progressive.

 

Voici les étapes de reprise prévues qui s’étendent au cours du mois de mai 2020 : 

Construction du centre d’entretien et de contrôle à Brossard, le 11 mai 2020.

Construire le plus important projet de transport collectif des 50 dernières années en temps de pandémie est évidemment un défi de taille! La situation est suivie pour assurer en priorité la santé et la sécurité des centaines de travailleurs, afin que le REM puisse continuer à s’élever dans le paysage métropolitain.  

Carte du réseau

Actualités similaires

X