Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Comprendre la refonte tarifaire de l'ARTM et comment le REM s'y intègre

Le REM en service
Publiée le

Présentement, 700 titres de transport regroupés dans 17 grilles tarifaires différentes existent dans la région métropolitaine. Afin de simplifier la vie des usagers, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), responsable de la tarification dans la région, mène actuellement un vaste projet de refonte tarifaire.

Après deux ans de consultation et de travail d’experts, l’ARTM a présenté une proposition au début septembre 2020 et mène actuellement une consultation publique pour recueillir l’opinion des futurs usagers. Voici un portrait de la proposition de l’ARTM et comment le REM s’y intégrera.

Faciliter la vie des usagers

« Le grand objectif de ce projet de refonte tarifaire est de faciliter la vie des usagers et de mettre de l’avant une structure tarifaire totalement intégrée, qui permet de se déplacer avec aisance, que ce soit à bord du futur REM, en métro, en bus, en train ou en transport adapté » - Daniel Bergeron, Directeur exécutif, Planification des transports et mobilité

1 – Le Grand Montréal divisé en 4 zones tarifaires

Carte des zones du projet de refonte tarifaire

Aujourd’hui, on retrouve 8 zones tarifaires dans le Grand Montréal. Dans le projet proposé, on passerait à 4 soit : 

  • Zone 1 : Agglomération de Montréal – les 19 stations du REM sur l’île de Montréal en feraient partie
  • Zone 2 : Ville de Laval et agglomération de Longueuil – les 2 stations à Laval + les 3 stations du REM sur la Rive-Sud en feraient partie
  • Zone 3 : Couronnes nord et sud – les 2 stations à Deux-Montagnes en feraient partie
  • Zone 4 : Municipalités hors territoire 

Le tracé du REM s’étendrait donc sur 3 des 4 zones proposées. 

À l’intérieur d’une même zone, il en coûterait le même prix pour prendre l’autobus, le métro, le REM, le train ou le transport adapté – ou une combinaison de ces modes. Ainsi, en termes de coûts, prendre le REM serait l’équivalent de l’autobus ou le métro. 
 

Illustration de Vincent Toutou. Tous les modes de transport faisant partie de la refonte tarifaire sont illustrés dans ce portrait de la grande famille des transports collectifs. On y retrouve aussi le défunt tramway de Montréal ainsi que le REM.

2 – La grille tarifaire proposée

« Prendre le REM, combien ça coûtera? »

Cette question est l’une des plus fréquemment posées par les citoyens depuis le début du projet! La réponse se trouve dans la proposition de l’ARTM.

L’ARTM propose une grille tarifaire très simple, auquel s’intègrerait le REM au même niveau que tous les autres modes de transport. Pour connaître combien il vous coûterait votre passe mensuelle pour prendre le REM, vous devrez prendre en considération votre zone d’origine et votre zone de destination. 
 

La grille tarifaire proposée par l’ARTM pour les fins de la consultation publique en cours. De 17 grilles dans la région métropolitaine, on passerait désormais à une seule. Pour l’autobus, un tarif unique de 110 $ donne accès près de tous les services.

Mises en situation (selon la grille proposée à l’heure actuelle, sans considération de l’inflation)

  • Vous prenez le REM à la station Brossard et vous travaillez dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal à la station Fairview-Pointe-Claire, votre tarif mensuel serait : Origine – zone 2 / Destination – zone 1 = 144 $ 
  • Vous êtes professeur à l’UQÀM et vous résidez à Deux-Montagnes. Vous avez l’intention de prendre le REM et le métro pour vous y rendre quotidiennement. Votre passe mensuelle coûterait : Origine – zone 3 / Destination – zone 1 = 176 $
  • Vous prenez le transport adapté, le métro et le REM sur une base régulière et vous circulez sur l’île de Montréal. Votre passe mensuelle serait de 90 $, comme vous vous trouvez et vous restez dans la zone 1.

Le prix du billet unitaire à l’intérieur d’une même zone est fixé à 3,50 $. Des discussions sont encore en cours pour ce qui est du prix du billet unitaire pour passer d’une zone à l’autre. 

 

3 – Comment les citoyens peuvent s’exprimer sur les tarifs de transport collectif?

 

Jusqu’au 8 octobre 2020, vous pouvez : 

  • Soumettre des idées en déposant des propositions dans la « Boîte à idées » du site de l’ARTM.
  • Vous exprimez sur 4 grands principes de la refonte tarifaire via la consultation en ligne.

Il vous est également possible de déposer un mémoire d’ici au 5 octobre. Les séances d’audition des mémoires se dérouleront à compter du 16 octobre 2020.

Pour plus d’information sur ce grand projet et les opportunités de vous exprimer, rendez-vous sur le site de l’ARTM : 

Site de l'ARTM
 

Carte du réseau

Actualités similaires

X