Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

5 ans en 5 cartes : l’évolution du REM depuis 2016

Avancement du projet
Publiée le

22 avril 2016. Pour la toute première fois, CDPQ Infra présentait le REM au public. Retour sur 5 années d’évolution et d’avancement pour un projet qui aujourd’hui se réalise et devient concret. 

 

CARTE #1 – Avril 2016 : le REM présenté pour la première fois

C’est cette carte qui a été présentée pour la première fois au public. À l’époque, le réseau comportait 24 stations et quelques-unes supplémentaires étaient « potentielles », encore sous analyse.

C’est effectivement le 22 avril 2016 que la proposition de projet autrefois appelée « Réseau électrique métropolitain » était présentée au public. C’était alors le lancement de la phase de planification du REM, qui allait s’échelonner jusqu’en 2018.

Conférence de presse du 22 avril 2016, sur le parquet des bureaux de la Caisse de dépôt et placement du Québec (Édifice Jacques Parizeau)

CARTE #2 – Novembre 2016 : les stations au centre-ville sont confirmées

Le 25 novembre 2016, un engagement de la Caisse, du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal permet de confirmer la construction des stations Édouard-Montpetit, McGill et la station alors nommée Bassin Peel, dans le secteur Griffintown.

Le 25 novembre 2016, un engagement de la Caisse, du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal permet de confirmer la construction de 3 stations, soit Édouard-Montpetit, connectée à la ligne bleue du métro, McGill, connectée à la ligne verte, puis finalement la station qu’on appelait auparavant Bassin Peel, dans le secteur Griffintown.

En étant connecté aux trois principales lignes du métro existant, le REM prend alors une tout autre ampleur. Cette nouvelle carte nous permet de comprendre que le centre-ville aurait désormais un lien sous le mont Royal, permettant de passer du campus de l’Université de Montréal (Station Édouard-Montpetit) à l’Université McGill (Station McGill) en 3 minutes.

 

2016-2017 : pas de changements à la carte, mais plusieurs activités marquantes

En 2016 et 2017, le REM était en pleine phase de planification. Ces années ont été marquées par une période de rencontres et d’échanges avec les citoyens aux quatre coins du tracé, ainsi que par la confirmation du montage financier du projet. 
 

Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Portes ouvertes et rencontres citoyennes en 2016
Audiences publiques du BAPE en 2016
Audiences publiques du BAPE en 2016
Confirmation du financement du fédéral, en 2017
Confirmation du financement du fédéral, en 2017
1 / 5

CARTE #3 – 2018 : confirmation des consortiums et première pelletée de terre

En février 2018, alors que les deux consortiums (NouvLR et GPMM) appelés à réaliser le projet sont confirmés, l’icône du REM est présenté au public pour la première fois.

Le mot « électrique » dans l’appellation du projet devient « express », pour le désormais nommé « Réseau express métropolitain ». La carte est mise à jour. La station « Autoroute 13 » initialement prévue est retirée, étant donné le faible achalandage estimé.

Le 12 avril 2018, on célèbre le début des travaux de construction avec une première pelletée de terre. La construction débute sur la Rive-Sud, le long de l’antenne Deux-Montagnes et à Édouard-Montpetit notamment. 

Première pelletée de terre du REM, Griffintown, 12 avril 2018.

2019 : les travaux s’activent

En 2019, on n’assiste à aucun changement au niveau de la carte. Toutefois, les chantiers s’activent!

En 2019, les premières stations prenaient forme sur la Rive-Sud. Sur cette photo, la station Du Quartier, en date d’août 2019.
En 2019, les premières stations prenaient forme sur la Rive-Sud. Sur cette photo, la station Du Quartier, en date d’août 2019.
À l’été 2019, les premiers rails étaient installés sur la Rive-Sud.
À l’été 2019, les premiers rails étaient installés sur la Rive-Sud.
À la fin de l’hiver 2019, on installait les premières poutres de la structure aérienne dans le secteur du Canal-de-Lachine.
À la fin de l’hiver 2019, on installait les premières poutres de la structure aérienne dans le secteur du Canal-de-Lachine.
Septembre 2019 a été marqué par la fin de l’excavation du puits principal à Édouard-Montpetit.
Septembre 2019 a été marqué par la fin de l’excavation du puits principal à Édouard-Montpetit.
La station Ville-de-Mont-Royal en 2019
La station Ville-de-Mont-Royal en 2019
En juin 2019, Anne et Marie entraient en action et débutaient le travail de construction de la structure dans l’Ouest-de-l’Île.
En juin 2019, Anne et Marie entraient en action et débutaient le travail de construction de la structure dans l’Ouest-de-l’Île.
1 / 6

CARTE #4 – 2020 : le nom des stations se confirme

Au début 2020, le nom des stations est mis à jour.

En février 2020, la toponymie des stations devient officielle. Huit stations changent de nom :

  • Rive-Sud devient Brossard
  • Mont-Royal devient Ville-de-Mont-Royal
  •  Correspondance A40 devient Côte-de-Liesse
  • Technoparc devient Marie-Curie
  • Aéroport-Montréal-Trudeau devient YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau
  • Roxboro-Pierrefonds devient Pierrefonds-Roxboro
  • Pointe-Claire devient Fairview–Pointe-Claire
  • Sainte-Anne-de-Bellevue devient Anse-à-l’Orme

En savoir plus

CARTE #5 – 2020 : la station Griffintown–Bernard-Landry se dévoile

À l’été 2020, le nom de la station Bassin Peel devient Griffintown Bernard-Landry et son emplacement est officialisé. Cette carte devient donc la plus à jour et la dernière carte du projet du REM.

La station Griffintown–Bernard-Landry est la dernière station confirmée dans le cadre du projet. Le REM compte donc officiellement 26 stations, dont plus d’une vingtaine sont aujourd’hui en pleine construction.

En savoir plus
 

 

2021 : des chantiers actifs plus que jamais et une préparation de à la mise en service  

Aujourd’hui, en 2021, les chantiers sont actifs dans tous les secteurs et les équipes se préparent à la mise en opération. 

Vous l’avez peut-être remarqué lors du dévoilement des voitures du REM, à l’automne 2020, quelques cartes sont aujourd’hui en cours de préparation pour accompagner les futurs utilisateurs dans le réseau. 
Une carte linéaire sera ainsi installée dans les voitures du REM au-dessus de chaque porte. 
 

Télécharger la carte

Prochaine carte à venir? La carte métropolitaine, en préparation par l’ARTM, présentant les réseaux de transport du Grand Montréal intégrés. Cette carte sera affichée dans les stations et voitures du REM dès 2022!

Carte du réseau

Actualités similaires

X