Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Comment la technologie et le tracé du REM ont-ils été déterminés?

Intégration urbaine
Publiée le

Le tracé du REM provient de l’analyse de deux projets longuement étudiés pour desservir la Rive-Sud et le centre-ville de Montréal, ainsi qu’une desserte efficace et rapide avec l’Aéroport Montréal-Trudeau et l’Ouest-de-l’île.

Annonce publique du projet REM, le 22 avril 2016

Ces deux projets ont été ciblés par le gouvernement du Québec en janvier 2015 et CDPQ Infra a cherché à identifier une solution pour assurer leur réalisation. C’est ainsi que le REM a vu le jour en intégrant ces deux lignes au sein d’un même réseau de transport de 67 km.

Pour le choix technologique, nous avons été guidés par la volonté de proposer un service de transport rapide et fréquent, d’où l’objectif de bénéficier d’une voie entièrement dédiée et de privilégier un mode automatisé. Un autre élément était de bénéficier d’une technologie pouvant répondre aux besoins d’aujourd’hui, mais également du futur. C’est pourquoi un métro léger automatisé a été préconisé.

Ce système permet d’offrir une haute fréquence, 20 heures par jour, 7 jours sur 7. En arrivant à une station du REM, la question ne sera pas de savoir à quelle heure le prochain départ, mais dans combien de minutes, une dynamique semblable à celle du métro de Montréal. Cette fréquence pourra augmenter dans le futur pour répondre aux besoins croissants en transport en commun. Finalement, l’automatisation du REM assurera plus de sécurité et de fiabilité, tandis que son alimentation électrique rend le projet plus vert et écologique.

Carte du réseau

Actualités similaires

X