Aller au contenu principal
reseau
express
metropolitain

Le REM, capacité et places assises : démêlons les chiffres

Le REM en service
Publiée le

Combien y aura-t-il de sièges dans les voitures du REM? Est-ce que la capacité totale sera réellement augmentée pour les usagers actuels de la ligne Deux-Montagnes? Vous êtes plusieurs à nous poser ces questions, voici les calculs.

 

 

2,5 fois plus de personnes pendant la période de pointe

Le premier réflexe de certains est de comparer les trains MR-90 de la ligne Deux-Montagnes avec les métros du REM, pourtant une telle comparaison est d’entrée de jeu erronée. 

Les métros du REM sont plus petits que les MR-90 mais il est important de noter que la fréquence du REM sera très supérieure à la ligne actuelle (tous les 2 min 30 entre Gare Centrale et Du Ruisseau, toutes les 5 minutes entre Du Ruisseau et Deux-Montagnes). La haute fréquence signifie que beaucoup plus de places seront disponibles. Le REM a une capacité de 42 120 personnes pendant la période de pointe du matin, entre 6 h et 9 h.

Agrandir l'image (nouvel onglet)

*On évoque fréquemment le chiffre de 600 personnes pour les voitures du REM. Ce chiffre reflète la capacité théorique mais comme dans tous les réseaux, cela ne représente pas la capacité maximale. Le chiffre de 780 personnes permet de faire une comparaison plus juste avec la capacité maximale de la ligne Deux-Montagnes.

Un système à haute fréquence comme le REM offre donc nettement plus de capacité qu’actuellement (+150%). Et si l’achalandage est plus important que prévu? La fréquence du REM peut être augmentée facilement, sans reconstruire les infrastructures en place.

 

 

À propos des sièges 

Vous avez sans doute entendu parler du nombre de sièges dans le REM. Oui, le nombre de sièges diminue globalement avec le REM, mais de peu. Le REM va continuer à offrir un grand nombre avec près de 7 000 sièges disponibles pendant la période de pointe du matin.

Agrandir l'image (nouvel onglet)

Le nouveau service équivaut donc à une réduction d’environ 15 % du nombre de places avec le REM, cependant compensé par une très grande fréquence, un temps de trajet plus court (jusqu'à 20 minutes gagnées par trajet pour la Rive-Nord) et plus de connexions avec le métro de Montréal.

Pour comparaison les nouvelles voitures Azur mises en fonction sur le réseau de la STM contiennent 30 % moins de places assises et elles sont considérées comme étant plus confortables que leurs prédécesseurs, les MR-73 (Azur : 28 places vs MR-73 : 40 places). Cela s’explique parce que des voitures modernes sont conçues pour accueillir des personnes voyageant debout de façon confortable, ce qui n’est pas le cas d’un train de banlieue.

 

 

Que doit-on comprendre de ces chiffres et de la situation?

  • Les voitures du REM sont plus petites que celles des MR-90, mais circulent beaucoup plus souvent en raison de la haute fréquence du métro léger automatisé, ce qui signifie plus de capacité au final.
  • Le REM n’est pas un train de banlieue mais un métro. On se trouvera davantage dans un esprit semblable à celui qu’on retrouve dans le métro de Montréal. Lorsque le REM se rapprochera de la gare Centrale, certaines personnes pourraient être debout, mais l’espace est conçu pour accommoder cette dynamique (poteaux, barres, espaces plus larges), ce qui n’est pas le cas dans le train de banlieue actuel.
  • Les usagers en provenance de Bois-Franc auront la possibilité d’embarquer dans les rames en provenance de l’aéroport (1 passage sur 4), où il y aura une plus grande place résiduelle. Les heures d’achalandage de l’aéroport n’étant pas les mêmes que l’heure de pointe normale, peu de personnes seront à bord des rames lorsqu’elles s’arrêteront à Bois-Franc.
  • Finalement, la haute fréquence du REM conduira à offrir plus de flexibilité aux usagers dont certains pourront être tenté de profiter du service régulier offert avant 6 h ou après 9 h.

 

Vous avez des questions sur la ligne Deux-Montagnes et les travaux à venir? Consultez notre page dédiée et les questions fréquentes sur le sujet.

Note : l'article a été mis à jour en mars 2019. Le nombre de sièges dans le REM a été rehaussé de 120 à 128 par voiture dans la version finale du design.

Carte du réseau

Actualités similaires

Le REM en service

Partie 2 | Quelques points d’information concernant l’entente avec l’ARTM et ses mécanismes tarifaires

26 mars 2018
X